Baie d’Hạ Long

Au début, il faut avouer, j’étais un peu bougon. Je rentrais de SaPa par un train de nuit – ma foi fort confortable – arrivé à 4h du mat’ au lieu du 5h annoncé par la fille de l’agence. C’est bin la première fois que j’étais irritée d’un train en avance. Une course en motorbike dans la fraîcheur matinale pour rejoindre mon hôtel de la 1ère semaine, je somnole ensuite tant bien que mal sur une table du hall d’entrée. 8h tapante, j’étais au rendez-vous pour l’aventure suivante : un mini bus qui allait m’emmener dans la baie d’Hạ Long. Sauf que cette fois-ci, j’ai eu 45 min pour me demander si j’allais vraiment voir la mer. Mais le minibus point le bout de son nez, et c’est parti pour 3-4h de route (et ce pour seulement 160 km). Mais voilà qu’au bout de 2h, on nous arrête dans une sorte de station à touristes, 2 ou 3 hangars identiques où des jeunes demoiselles s’attellent à tisser des for-mi-dables (foooormidables…) reproductions de faux couchers de soleil parmi tout un tas d’autres babio… oeuvres d’art, 4 fois plus chères que n’importe où ailleurs, même sans négociation… Bref, une bonne demi heure plus tard, nous voilà repartis, mon siège toujours trop vertical pour pouvoir espérer piquer un petit somme. Et puis on y arrive : la mer. Un littoral sans charme, un hall qui ressemble à un départ de ferry, des centaines de touristes. Et une bonne envie de faire demi-tour.

Un petit bateau nous emmène vers notre résidence flottante des prochaines 24h, qui a une bonne tête : pas trop grand, fait de bois peint en blanc, orné de têtes de dragons… bienvenue à bord de la Papaya cruise ! Nous sommes une bonne douzaine: une jeune famille chinois, des couples tchèque, suédois, viêtnamien, des potes malaisiens… une troupe plutôt sympathique ! Et nous prenons le large…

Et voilà que peu à peu, dans la brume, les rochers se dessinent. Majestueux.DSCF6623 (1200x797)

Hạ Long, ça signifie « la descente du dragon ». Parce qu’il y a fort fort longtemps, alors que le pays était envahi par la mer, un dragon a volé à leur secours, craché des pierres, ce qui a fait couler la flotte des ennemis, d’où ce paysage légendaire…

Second star to the right, and straight on till morning, je crois qu’on y est !
DSCF6506 (1200x797)DSCF6573 (1200x797) DSCF6571 (1200x797) DSCF6576 (1200x797) DSCF6582 (1200x797)

Et en bonus, un rocher vu de l’intérieur !DSCF6519 (1200x797)DSCF6542 (1200x797)Bonne journée à vous !

– en direct de Kuala Lumpur, parce que oui, je suis un peu à la bourre dans mes bavardages…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s