Flash back indien : un petit tour à Panjim

Luttons contre le froid qui nous attaque et nous ronge et boudons pour aujourd’hui la Belgique et ses grèves, je vous emmène à Panjim ! Capitale de l’état de Goa (j’ai fait une suuuuper –> petite carte antisèche géographique <–, suivez les flèches ) (et enfin donc il faut zoomer vers l’Inde, côté ouest, pour les plus perdus !), ancienne colonie portugaise, douce et colorée, qui a bien des choses à offrir même au-delà de ses plages paradisiaques post-hippies !!

ndlr : Ces photos datent de mars dernier (et préparez-vous, avec les milliers de photos qu’il me reste à trier je reviendrai vous arroser de festivals indiens, d’îles japonaises et de sourires indonésiens !), voilà voilà, à une prochaine !

Depok market

Bon, il faut bien se rendre à l’évidence, je n’arriverai pas à suivre un rythme chronologique : il a encore un tas de choses du Viêt Nam que j’aimerais vous partager, et pourtant j’ai depuis passé une semaine en Malaisie, 2 semaines en Indonésie, je retourne la semaine prochaine en Malaisie avant d’aller me poser (ouf!) en fin de semaine en Inde pour 1 mois… Donc tant pis pour la logique, je quitte le Viêt Nam pour l’Indonésie ! Mais j’y reviendrai…

Depok, un peu au sud de Jakarta, Indonésie – Le marché de Depok est mon petit train train quotidien. Il a dû durer en tout et pour tout 5 jours, mais mais vu comme je sautille de branche en branche ces derniers temps, je m’accroche rapidement à ce qui ressemble de près ou de loin à une rassurante routine. De l’hôtel à la gare, où je prends le train direction l’université, ce quart d’heure à traverser les étales colorées (en me gavant de rambutans achetés à l’entrée) ça donne une petite bouffée d’authenticité indonésienne qui me plaît bien !
DSCF7586 (1200x797)DSCF7576 (1200x797)

DSCF7561 (1200x797)

DSCF7562 (1200x797)

DSCF7578 (1200x797)

DSCF7587 (1200x797)

DSCF7590 (1200x797)

DSCF7917 (1200x797)

DSCF7919 (1200x797)DSCF7554 (1200x797)

DSCF8030 (1200x797)

Notez que mon hôtel, c’est le gros building à droite sur la dernière photo. Alors d’accord c’est cool, parce qu’au 27ème étage on a une sacré vue sur ce qui nous entoure, et – ça tombe bien – à Depok ce ne sont pas encore trop des buildings… Mais j’ai comme qui dirait le sentiment que ça ne va pas durer et que tout ça est un peu en voie de disparition, alors s’il vous plaît, rajoutez les petits marchés traditionnels à la liste des causes à défendre, entre les ours polaires et l’anti-chalutage profond !