Parfois, au détour d’une conversation…

J’ai demandé à la mère de Łukasz tout à l’heure, comme ça, pour la causette, si sa famille était installée à Varsovie depuis longtemps. Elle et lui m’ont répondu que je n’en trouverai pas beaucoup des familles qui sont de Varsovie depuis des générations.

La résistance polonaise s’est également soulevée lors de l’Insurrection de Varsovie le 1er août 1944. Staline laissa ses troupes attendre plusieurs mois l’écrasement complet du soulèvement et la destruction de la ville avant d’y pénétrer, laissant près de 200 000 Polonais se faire massacrer, civils pour la plupart. Les troupes de l’Armée rouge finirent par «libérer» Varsovie le 17 janvier 1945. En réalité, ils ne libérèrent que sa banlieue car la ville, détruite à 85 %, avait été complètement désertée, les 350 000 survivants ayant été contraints à l’exode ou déportés en Allemagne.

Publicités

Aujourd’hui, c’est samedi !

Aujourd’hui, c’est samedi. Et le samedi dans le vieux Varsovie… eh bien il y a des mariés plein les rues. Mais alors, une concentration incroyable, du jamais vu ! Les mariées courent littéralement les rues…

Ce qui donne des situations parfois assez comiques de mariés obligés de faire la queue avec leur photographe pour faire LA photo incontournable que tout le monde veut avoir dans son album (ci-dessous, veuillez noter que c’est en l’occurrence à côté d’une grosse cloche, coupée à droite de la photo… bon…!)


Et alors forcément, pour faire original au milieu de tout ça, il faut un certain talent :)

Sur cette pensée pittoresco-romantique (toujours sur fond de brique), bonne fin de week-end !