Viêt Nam : ITT la tropicale

Il est temps que je vous présente mon p’tit dernier quand même… sciencetrotter.wordpress.com ! Car je vagabonde non seulement parce qu’en soi c’est chouette, mais aussi pour rencontrer des chercheurs et faire un petit tour du monde de la Recherche, principalement dans le domaine des biomatériaux… Allez… je vous embarque ?!

sciencetrotter

Première étape de ce « road of science trip » 2014 : l’Institute for Tropical Technology (ITT), à Hanoï ! Une végétation luxuriante, des murs ajourés qui laissent passer la lumière quand le soleil pointe son nez, un calme qui dénote avec l’agitation de Hanoï… il y a effectivement quelque chose de tropical qui se dégage de cet institut !

C’est grâce à une collaboration entre le CIRIMAT, (labo où j’ai fait ma thèse), et l’ITT que j’ai eu l’opportunité d’y faire ma première escale. Pour être précise, cette collaboration un peu particulière est un « Laboratoire International Associé » (LIA) * répondant au doux petit nom de « FOCOMAT » (Functional Composite material). **

J’ai principalement interagi avec Dr Thanh Dinh Thi Mai, *** et deux doctorantes, Nam et Phương, le sujet de la collaboration étant la mise au point de dépôts biomimétiques sur prothèses osseuses… Mais ceci fera l’objet d’un autre article !

*…

View original post 142 mots de plus

Publicités

Balade dans Hanoï

Je me suis rendue compte qu’à force de vous donner des détails de bouts de toits de temples ou de fils électriques, je ne vous ai pas trop donné une vue globale de Hanoï. (Hà Nội, minute culturelle, qui veut dire entre (Nội) les rivières (Hà), car elle serait construite au cœur de 3 rivières. Mais je dis « serait » parce que wikipedia une grande référence bibliographique ne va pas exactement dans le même sens que mon guide de la baie de Hạ Long.) (Et non, le « Hạ » de Hạ Long, c’est pas le même, donc rien à voir avec « le long de la rivière », j’ai essayé moi aussi… :) )

Bref, le vieux quartier, quartier des « 36 rues » est plein de boutiques classées par thème : prenez la rue des jouets, tournez à droite pour aller acheter des décos spéciales Têt ; vous êtes à sec ?! Retrouvez en parallèle la rue des bijoutiers qui font aussi change… Et il y a le coin des trucs en bambou, le coin des pots de peintures… Faut avouer que pour une petite néophyte comme moi dans la science des rues vietnamiennes ça a un côté pratique pour ne pas un peu moins se perdre. Du côté de l’église, entre autre, on trouve le coin d’jeun’ss : des dizaines de petits tabourets rouges et bleus où l’on vient se poser pour siroter un thé au citron (qui a un goût de jasmin, je persiste) et grignoter des graines de tournesol… la décadence :)

Et puis il y a cette ambiance festive liée à cette période de nouvel an : des drapeaux à toutes les enseignes, des marchands de ballons qui se multiplient… Bref je vous laisse vous balader !

PS : ci-dessus ça a l’air tout calme et tout tranquille… ne vous y fiez pas !! Ces photos ont été prises principalement le jour du Têt, normalement c’est un peu plus confus que ça…

Baie d’Hạ Long

Au début, il faut avouer, j’étais un peu bougon. Je rentrais de SaPa par un train de nuit – ma foi fort confortable – arrivé à 4h du mat’ au lieu du 5h annoncé par la fille de l’agence. C’est bin la première fois que j’étais irritée d’un train en avance. Une course en motorbike dans la fraîcheur matinale pour rejoindre mon hôtel de la 1ère semaine, je somnole ensuite tant bien que mal sur une table du hall d’entrée. 8h tapante, j’étais au rendez-vous pour l’aventure suivante : un mini bus qui allait m’emmener dans la baie d’Hạ Long. Sauf que cette fois-ci, j’ai eu 45 min pour me demander si j’allais vraiment voir la mer. Mais le minibus point le bout de son nez, et c’est parti pour 3-4h de route (et ce pour seulement 160 km). Mais voilà qu’au bout de 2h, on nous arrête dans une sorte de station à touristes, 2 ou 3 hangars identiques où des jeunes demoiselles s’attellent à tisser des for-mi-dables (foooormidables…) reproductions de faux couchers de soleil parmi tout un tas d’autres babio… oeuvres d’art, 4 fois plus chères que n’importe où ailleurs, même sans négociation… Bref, une bonne demi heure plus tard, nous voilà repartis, mon siège toujours trop vertical pour pouvoir espérer piquer un petit somme. Et puis on y arrive : la mer. Un littoral sans charme, un hall qui ressemble à un départ de ferry, des centaines de touristes. Et une bonne envie de faire demi-tour.

Un petit bateau nous emmène vers notre résidence flottante des prochaines 24h, qui a une bonne tête : pas trop grand, fait de bois peint en blanc, orné de têtes de dragons… bienvenue à bord de la Papaya cruise ! Nous sommes une bonne douzaine: une jeune famille chinois, des couples tchèque, suédois, viêtnamien, des potes malaisiens… une troupe plutôt sympathique ! Et nous prenons le large…

Et voilà que peu à peu, dans la brume, les rochers se dessinent. Majestueux.DSCF6623 (1200x797)

Hạ Long, ça signifie « la descente du dragon ». Parce qu’il y a fort fort longtemps, alors que le pays était envahi par la mer, un dragon a volé à leur secours, craché des pierres, ce qui a fait couler la flotte des ennemis, d’où ce paysage légendaire…

Second star to the right, and straight on till morning, je crois qu’on y est !
DSCF6506 (1200x797)DSCF6573 (1200x797) DSCF6571 (1200x797) DSCF6576 (1200x797) DSCF6582 (1200x797)

Et en bonus, un rocher vu de l’intérieur !DSCF6519 (1200x797)DSCF6542 (1200x797)Bonne journée à vous !

– en direct de Kuala Lumpur, parce que oui, je suis un peu à la bourre dans mes bavardages…

Sa Pa fini, ça continue !! *

On me réclame de la baie de Hạ Long, mais non mais non, je n’en ai pas fini avec la montagne moi ! Un peu de patience ! Voilà donc la suite de cette belle escapade dans ces reliefs aux frontières de la Chine… Je vous envoie autant de couleurs que je peux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

* Je tiens à rendre hommage à Pierre – celui qui secoue les bras de joie – pour l’inspiration de cet humour d’une finesse redoutable.

Sa Pa, toute en couleurs et en rizières

DSCF6204 (1200x797)DSCF6195 (1200x797) DSCF6172 (1200x797) DSCF6164 (1200x797)DSCF6259 (1200x797)DSCF6248 (1200x797)

Bon, les aventures chronologiques, c’est surfait… n’est-ce pas ?! Donc même s’il s’en est passé des choses à Hanoï, ce we c’est la découverte de SaPa, montagnes du Nord aux paysage magiques (même si ce n’est pas encore la saison du riz…) et où vivent des minorités ethniques (parce qu’il y a tout de même 14% de la population qui n’est pas « viêt » mais qui appartient à une des 53 autres groupes minoritaires), surtout des « hmong », hauts en sourire et en couleurs !

Sapin de Noël version nouvel an viêtnamien : le kumquat

Image

Le « cây quất » : c’est y pas énorme ?! Enfin moi je suis trop fan, ils ont réussi à nous trouver un « sapin de Têt » tout prédécoré, à peine à rajouter une ou deux guirlandes et on y est ! Binôme quasi inséparable de l' »hoa đào » (cf. par ici), ils se multiplient de jours en jours aux portes des restaurants, hôtels, boutiques et, un peu plus discrètement, chez tout le monde. Bien que, discrètement c’est vite dit : chacun fait son shopping. Et alors dans un pays ou 95% des véhicules sont des scooters (d’après une humble estimation visuelle du trafic hanoïen), ça donne des arbres roulants assez surnaturels…